Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: L'alimentation anti-peau sèche⁠

L'alimentation anti-peau sèche⁠

Pour traiter une peau déshydratée et une peau délipidée, il est impératif de regarder également du côté de l’alimentation, l’altération de la barrière cutanée et le manque d’eau pouvant provenir d’un déséquilibre alimentaire (anémie, manque de calcium, manque de vitamine D, flore intestinale déséquilibrée...). D’où l’adage populaire stipulant que la peau est le reflet de notre alimentation. Voici nos conseils nutritionnels.

1. Revenir à l’évidence : Boire

Cela va de soi : on hydrate une grande partie de sa peau de l’intérieur ! Au-delà de l’hydratation, l’eau absorbe les nutriments et permet d’évacuer les toxines. Boire minimum 1,5L d’eau par jour. Vous pouvez également consommer des potages, des jus de légumes, de la tisane (mais attention, pas de thé... il déshydrate !).

2. Eviter la déshydratation intra-cellulaire

Le sel, le sucre, l’alcool, la caféine (contenue dans le café et dans le thé) attirent l’eau en dehors des cellules, ce qui abîme les différents tissus, dont la peau. On limite donc leur consommation (attention aux sel et sucre cachés, dans les chips, charcuterie, aliments industriels...).

3. Vérifier que nous n’êtes pas anémiée

L'anémie se caractérise par une diminution des globules rouges, ce qui se répercute par une diminution de l'oxygénation au niveau de la peau, ce qui peut l'endommager. Assurez-vous de combler votre apport en fer qui est estimé à 8 mg/jour chez l'homme adulte et à 18 mg/jour chez la femme préménopausée. De plus, la vitamine B12, la vitamine C et l'acide folique jouent tous un rôle crucial dans la production des globules rouges. Une carence en l'une ou l'autre de ces vitamines entraîne un risque d'anémie. Les abats et le poisson sont de bonnes sources de vitamine B12. Attention au risque de carence en vitamine B12 chez les végétariens. Certains produits sont enrichis en vitamine B12 comme les boissons et certains substituts de viande à base de soya.

4. Renforcer les bonnes graisses

Les cellules de la peau étant principalement constituées de lipides (comme les autres cellules du corps), il est donc important d’enrichir son alimentation en acides gras insaturés essentiels pour remplir les réserves lipidiques de la peau et stabiliser sa paroi, en mangeant des poissons gras (sardine, maquereau, truite, saumon) et en utilisant des huiles d’assaisonnement riches en oméga 3 comme les huiles de noix, de colza ou de lin - Attention à les sélectionner bio et première pression à froid. On retrouve également des acides gras essentiels dans l’avocat, les graines de chia et les fruits à coque (noix, amande, noisette).

5. Privilégier une alimentation alcalinisante

Il faut veiller au bon équilibre acide-base du bol alimentaire, limiter les aliments trop acides (comme les plats préparés), et privilégier les aliments alcalinisants (comme le pollen frais et la plupart des légumes).Se tourner vers les probiotiques

Les probiotiques permettent un bon fonctionnement de l’intestin, indispensable pour apporter eau et nutriments aux cellules de l’organisme, dont celles de la peau. On les trouve dans certains yaourts et la plupart des aliments fermentés (kéfir, choucroute...), mais surtout... dans le pollen frais (privilégier FLORICIA) !

 

 

7. Rechercher les fruits et les légumes orangés (et le pollen frais orangé !)

De l’abricot au melon, de la carotte au poivron jaune-rouge, en passant bien sûr par le pollen frais FLORICIA, leur couleur orangée révèle une valeur élevée en bêtacarotène, le précurseur de la vitamine A. Son action antioxydante prévient le dessèchement de la peau et son vieillissement prématuré. Cette famille de nutriment (lutéine, bêta-carotène, lycopène) contribue à la bonne hydratation et à l'élasticité de la peau. En plus, la plupart d'entre eux contiennent de la provitamine A, qui favorise le renouvellement cellulaire. Idéal donc quand on a la peau sèche ou déshydratée.

8. Avoir un apport suffisant en vitamine C

La vitamine C aide à la synthèse du collagène, un indispensable pour la souplesse à la peau. Cette vitamine est aussi un antioxydant, qui aide à préserver l'élastine et le collagène des radicaux libres. Une peau sèche a donc besoin de vitamine C pour l'aider à être plus forte, mais aussi pour retrouver sa souplesse. On retrouve la vitamine C dans les agrumes (orange, citron, pomelos), la goyave, le poivron rouge, le kiwi, ou encore dans le chou kale et les brocolis.

9. Penser à la biotine

La biotine, aussi appelée vitamine B7 ou vitamine H, est la vitamine de la peau par excellence. Elle est surtout fournie par le jaune d’œuf, les flocons d’avoine, le saumon et le hareng, les tomates et les épinards, les bananes et les noix. Les noix et les graines en général contiennent en outre beaucoup de vitamine E qui protège la barrière lipidique de la peau et permettent de mieux l’hydrater.

10. Renforcer sa consommation de zinc

Une peau sèche et fissurée, un sentiment de tiraillement et des démangeaisons peuvent être dus à un manque de zinc qui est un oligo-élément. Les germes de seigle et de blé, les graines de citrouille et de tournesol, le fromage à pâte dure, le poisson et la viande ainsi que les flocons d’avoine et les lentilles sont une bonne source de zinc.

11. Chercher à consommer un maximum d’antioxydants.

Chercher tous les antioxydants nécessaires dans les fruits, les légumes, et bien sûr, le pollen frais (l’aliment le plus riche en antioxydants au monde selon le test ORAC !) pour protéger et réparer votre peau des dommages causés par le vieillissement cellulaire et les agents polluants tels que la pollution, les métaux lourds, les composés organiques volatils, etc.

12. Faire des cures régulières de propolis

La propolis est certainement le produit le plus antioxydant au monde (le pollen frais est le plus antioxydant dans la catégorie des ALIMENTS, mais la propolis est le plus antioxydant toutes catégories confondues). Sa capacité antioxydante, mesurée par l’indice ORAC, est évaluée à 729.000 unités ORAC (micromoles équivalent Trolox pour 100gr). Elle bat tous les records des aliments les plus antioxydants (Goji 3.290, Canneberge 9.090, Baie de goji 30.500, Curcuma poudre 127.068, Cannelle 131.420, Thé matcha 134.800...). La propolis renferme de nombreux antioxydants : principalement des polyphénols, mais aussi des vitamines C et E et des oligoéléments (sélénium, manganèse...) cofacteurs d’enzymes antioxydantes. Plus la propolis est riche en polyphénols, plus son activité antioxydante est élevée (la propolis Apicia présente la teneur en polyphénols la plus élevée du marché). Il existe de nombreuses études in vivo montrant que la consommation de propolis permet de réduire significativement les dommages oxydatifs dans différents organes (dont la peau). La recherche a également démontré les propriétés anti-inflammatoires de la propolis. Or l’inflammation est un signal d’alarme de la plupart des maladies, et la base du développement de nombreuses maladies de peau.


Retrouvez nos différents types de propolis et pollen frais ici.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

CES ARTICLES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER

La vraie bonne routine pour des cheveux doux et lumineux ⁠
LA ROUTINE CHEVEUX

La vraie bonne routine pour des cheveux doux et lumineux ⁠

Entre la pollution, l’accumulation de produits synthétiques, le stress… nos cheveux subissent toute l’année de nombreuses agressions. Tout comme notre peau, il faut les traiter avec délicatesse et ...

En savoir plus
Atténuer efficacement (et naturellement) les rides et les ridules
LES BASES DE LA COSMÉTIQUE

Atténuer efficacement (et naturellement) les rides et les ridules

Les 3 facteurs principaux : La déshydratation (diminution d’acide hyaluronique) La diminution des protéines structurelles et comme le collagène et l'élastine La production de radicaux libres Qu...

En savoir plus