Rencontre avec Marine Constantieux

 

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Marine, j’ai 33 ans et je suis élève en Naturopathie.

Je suis passionnée. Par la vie, l’art, la beauté, l’alimentation, la danse, les objets du quotidien, les relations… tout ce qui nourrit le corps et l’âme. Je suis de nature à m’émerveiller de tout et surtout des petits riens. En résumé, je suis une amoureuse du beau et du bon.

J’ai grandi en région parisienne, dans une maison qui disposait d’une grande cuisine. C’était le poumon de notre vie de famille et le lieu de mes premiers souvenirs culinaires avec ma mère. J’adorais l’accompagner au marché, l’aider à choisir les légumes, discuter avec tous les commerçants… c’est un rituel encore très ancré.

Après 10 ans à exercer le métier de designer, dont ces cinq dernières années dans le secteur de la beauté, j’ai décidé de reprendre des études pour devenir Naturopathe. Un an et demi plus tard… j’ai quitté mon poste il y a quelques jours pour me consacrer totalement à la pratique de la Naturopathie ! Une nouvelle page qui s’ouvre sur une histoire que j’ai hâte d’écrire.

 

Qu’est ce qui t’a donné envie de devenir naturopathe ?

Fin 2019, j’ai découvert la naturopathie grâce à une consultation et j’ai eu un déclic. La connexion avec l’autre, le respect du vivant, l’accompagnement basé sur l’écoute et l’approche globale de l’être… tout me plaisait.

Puis au détour d’un live sur Instagram j’entends Odile Chabrillac parler de son Institut de Naturopathie Humaniste. Coup de cœur pour l’école, j’ai suivi cet élan et je me suis inscrite. J’en ai encore des frissons en l’évoquant car depuis, j’ai chaque jour la sensation de renaître, de retrouver une incroyable pulsion de vie.

Je n’avais pas réalisé que ce serait bien plus qu’une reconversion professionnelle. J’ai changé mon hygiène alimentaire, intégré de nouvelles pratiques comme la respiration et l’écriture, développé tous mes sens et accueilli mes émotions… Ces études ont modifié mon regard sur le monde. 

 

                          

Quelle est ta routine beauté ?

Ma routine beauté est simple et j’essaye d’être plus à l’écoute des besoins de ma peau. J’utilise des produits naturels, aux matières premières de qualité et biologiques quand c’est possible.

Le matin je rince mon visage à l’eau, puis j’applique une crème hydratante. J’y ajoute une goutte d’huile de rosier muscat. Ensuite, je mets tous les jours une protection solaire. Ma peau mate a tendance à marquer facilement et à faire des tâches.

Je me maquille peu, lorsque je vais au bureau ou si j’ai des rendez-vous.

Le soir, je me démaquille avec une huile démaquillante, également au rosier muscat, puis j’émulsionne avec un gel nettoyant très doux pour retirer toutes la pollution accumulée la journée. Enfin, je masse mon visage avec une dose généreuse d’huile de rosier muscat. Et c’est tout.

 

Comment intègres-tu la naturopathie dans ta routine ?

Je prends en compte une vision globale de la beauté en prenant soin de l’intérieur comme de l’extérieur. La manière dont je me nourris, la qualité de mon sommeil, le mouvement qui permet aux fluides corporels de circuler et à la peau de transpirer… la peau est un organe fascinant car elle reflète notre état physique, mental et émotionnel. 

J’utilise aussi des techniques naturelles comme le sauna et le brossage à sec, parfois un massage du visage. 

Enfin, j’essaye de réguler mon stress à l’aide de la respiration et des plantes adaptogènes.

C’est un ensemble, toutes ces actions potentialisent les effets des soins cosmétiques. 

 

Quels sont les 5 aliments à privilégier pour avoir une belle peau ?

/ L’eau : l’hydratation est absolument clé pour maintenir la qualité de la peau, c’est le 1er geste beauté. Il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau pure, faiblement minéralisée.

/ Les légumes crus ou cuits à la vapeur, surtout ceux à feuilles vert foncé riches en chlorophylle, les jus de légumes. Les fruits de saison, plutôt entier ou en smoothie pour préserver leurs fibres.

/ Les aliments fermentés : choucroute, kimchi, miso, agrumes lactofermentés… une flore intestinale saine participe à baisser l’inflammation et à l’équilibre de la peau.

/ Les sources d’Omega 3 : petits poissons gras (sardines, maquereaux, hareng...) et bonnes huiles végétales bio (caméline, lin, chanvre, noix, colza).

Pour nourrir la peau de l’intérieur et pour leur rôle anti-inflammatoire.

/ Un super booster antioxydant, parmi mes préférés : chaga, germe de blé, thé matcha, cacao cru, myrtilles sauvages, graines germées et bien sûr le pollen frais !

Les antioxydants protègent nos tissus des effets du stress oxydatif, en limitant le vieillissement prématuré de la peau.

Et le rire. Tout est plus beau lorsque l’on rit.

 

 

Quel est ton produit préféré Apicia, et pourquoi ?

Sans hésitation, le pollen frais ! Je suis addict à ce superaliment très complet et riche en nutriment. J’aime son goût légèrement acidulé et sa texture fondante, il se marie très bien avec un smoothie, une compote ou un yaourt végétal. En version salée, je le saupoudre sur une tartine ou une salade de légumes.

C’est un aliment vivant contenant des lactoferments qui soutiennent la flore intestinale. Il est aussi alcalinisant, revitalisant et riche en antioxydants. Un super allié pour le maintien de la qualité de la peau et des cheveux.

Selon les bienfaits que je recherche, je choisis un pollen monofloral ou une synergie, mélange de variétés aux propriétés spécifiques.

 

Pour suivre les bons conseils de Marine au quotidien rendez-vous sur son compte Instagram : @marine.constantieux

Photos prises par Angéline Terestchenko et la dernière par Marine Constantieux

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés