Les habitants de la ruche

L’organisation d’une colonie d’abeilles est fascinante. Chaque abeille dépend des autres individus, dans un système où des mécanismes de communication complexes régulent la division des tâches et assurent la cohésion sociale. 

Une colonie d’abeilles est formée de trois castes à la morphologie et aux rôles distincts. 

La reine 

Elle est plus grande que les autres abeilles, car sa larve a été nourrie
uniquement de gelée royale avant sa métamorphose. Elle est la seule de la ruche à pondre des œufs, à raison de 2000 à 3000 par jour. Sa vie durera en moyenne 5 an. Commandante en chef de la ruche, elle peut avoir sous ses ordres plus de 80.000 ouvrières, qu’elle régule par des phéromones.

 

Le faux-bourdon

C’est le mâle de la ruche. Ils sont environ 2500 dans la
ruche. Leur seul travail est d’essayer de féconder la reine lors du vol nuptial une fois dans leur vie. Les élus paieront de leur vie cet acte reproducteur. Ils vivent en moyenne 50 jours. Il est le seul à ne pas avoir de dard.

 

L’ouvrière 

C’est celle que l’on rencontre dans la nature. Elle est dotée d’une langue pour butiner le nectar des fleurs. L’été, elle vit en moyenne 40 jours. Celles qui naissent à l’automne vivront jusqu’au printemps en hibernant. Dans sa vie, elle accomplira diverses tâches : 

 

  • Nettoyeuse: Au premier jour de sa vie, l’abeille est chargée du ménage, en commençant par celui des cellules. 
  • Nourrice: Les ouvrières nourrice produisent la nourriture nécessaire aux larves et la distribuent sélectivement en fonction de leur âge et de leur caste. Toutes les larves reçoivent de la gelée royale pendant leur trois premiers jours, puis recevront un mélange de miel et de pollen. La reine, qui doit devenir plus grande et fertile, reçoit de la gelée royale toute sa vie. Les larves sont alimentées individuellement plus de 1.000 fois et reçoivent 7.000 visites de contrôle. Dès le 10e jour, les glandes sécrétrices de gelée royale se résorbent, les glandes cirières se développent. 
  • Maçonne: Grâce à leurs glandes cirières, et guidées par les phéromones stimulatrices de la reine, les maçonnes élaborent les alvéoles où se chargent de réparations, modifications et l'operculation des cellules.  
  • Gardienne: L’ouvrière sera ensuite chargée de défendre l’entrée de la ruche de ses ennemis : guêpes, frelons, oiseaux, rongeurs... C’est à l’odeur qu’elles s’assurent de l’identité des individus. 
  • Ventileuse: Les abeilles pratiquent la ventilation en battant des ailes pour aérer la ruche et gérer le microclimat de la colonie, en particulier la température. Elles le font aussi pour assécher le nectar. 
  • Butineuse: Vers l’âge de 3 semaines, l’ouvrière peut devenir butineuse. Son rôle est alors de récolter les éléments nutritifs nécessaires à la colonie : nectar, pollen et eau, ainsi que la propolis, utilisée pour l’aseptisation de la ruche. Une butineuse effectue une dizaine à une centaine de voyages par jour, dans les 2 à 3 kilomètres à la ronde. 

Quand une abeille sent sa fin proche, elle ne rentre pas à la ruche pour ne pas donner de travail supplémentaire aux nettoyeuses. 

Fascinant, n’est-ce pas? Si vous avez des questions sur ces merveilleux petits insectes, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaires !



Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés