Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: Les 4 Trésors de la Ruche

Les 4 Trésors de la Ruche

 

Vous ne connaissez pas bien l'origine de chaque produit de la ruche ? On vous éclaire ! 

 

01. LE MIEL

L’énergie des abeilles

LE TRAVAIL DES ABEILLES

Lors du butinage, l’abeille remplit son jabot de nectar floral, mélange de 80% d’eau et de 20% de sucre sécrété par les fleurs pour attirer les insectes pollinisateurs. Une fois de retour à la ruche, le précieux liquide est pris en charge par les autres ouvrières qui l’enrichissent en enzymes, et par les ventileuses qui abaissent son taux d’humidité en battant constamment des ailes. Elles entreposent la dernière goutte dans une alvéole où le futur miel poursuit sa maturation. Lorsqu’il ne contient plus que 20% d’eau, les abeilles referment la cellule avec une fine pellicule de cire: c’est l’operculation. Les abeilles constituent ainsi leur réserve de nourriture pour tout l’hiver.


LE TRAVAIL DE L’APICULTEUR

Lorsque les cadres sont pleins et que les rayons sont bien operculés, l’apiculteur les rapporte à la miellerie pour les désoperculer et extraire le miel par force centrifuge. Il filtre ensuite le miel pour le débarrasser de ses impuretés et le laisse maturer quelques jours.

L’apiculteur ne touche jamais le miel contenu dans les alvéoles entourant le couvain, car il est fondamental pour l’alimentation des larves.

 

 

02. LE POLLEN

La protéine des abeilles


LE TRAVAIL DES ABEILLES

Lors du butinage, les grains microscopiques de pollen des étamines des fleurs, structure reproductrice mâle, viennent se coller sur les poils de l’abeille, d’où il se déposent sur le pistil d’autres fleurs au cours des visites suivantes : c’est la pollinisation.

Pour l’abeille, le pollen a une autre finalité : c’est sa source de protéines. Elle en fait des pelotes avec sa salive et les stockent dans les corbeilles de ses pattes arrières pour les rapporter à la ruche.


LE TRAVAIL DE L’APICULTEUR

L’apiculteur équipe ses ruches de trappes à pollen, grilles par lesquelles passeront les abeilles en rentrant, qui retiennent une partie des pelottes accrochées aux pattes arrières de la butineuse. Le pollen tombe dans un tiroir, vidé tous les 2 jours par l’apiculteur et mis immédiatement en congélation, seule méthode permettant de conserver l’ensemble des bienfaits nutritionnels du pollen.

Seuls 10% des 30 à 40 kg de pelotes produites par la ruche sont récupérées par l’apiculteur pour ne pas nuire à la colonie.

 

 

03. LA PROPOLIS

L’antiseptique des abeilles

LE TRAVAIL DES ABEILLES

Lors de leur vol de butinage, les abeilles récoltent une fine résine présente sur les bourgeons de certains arbres . Elles en découpent des petits morceaux grâce à leurs mendibules et les transportent, comme le pollen, dans les corbeilles situées sur leurs pattes arrières. De retour à la ruche, les abeilles mélangent cette résine à leurs sécrétions salivaires et à de la cire pour la transformer en propolis. Elles en enduisent l’ensemble des alvéoles pour les aseptiser. Elles l’utilisent également pour boucher les fissures, réduire le trou du vol ou pour momifier les cadavres de petits animaux tués à l’intérieur de la ruche afin d’éviter les problèmes de putréfaction.


LE TRAVAIL DE L’APICULTEUR

La propolis donne beaucoup de travail aux apiculteurs car elle constitue une substance collante entourant les cadres et les jointures des hausses. La technique la plus courante pour extraire la propolis est alors de la gratter par temps froid. Cependant, cette technique ne permet pas d’obtenir une propolis de qualité. Les apiculteurs partenaires d’APICIA utilisent des méthodes de récolte sur grille ou sur bandes, placées au-dessus des cadres et constituées de nombreux trous que les abeilles vont s’empresser de colmater avec de la propolis. Une fois la grille ou la bande remplie, l’apiculteur la retire et la place au congélateur. Il suffit ensuite de tordre la grille ou la bande pour en faire tomber les morceaux de propolis.

 

 

04. LA GELÉE ROYALE

La nourriture de la reine

LE TRAVAIL DES ABEILLES

La gelée royale est une substance directement sécrétée par les glandes pharyngiennes et mandibulaires des nourrices. Elle est utilisée pour nourrir les larves d'abeilles au début de leur développement, et la reine, jusqu’à la fin de sa vie.


LE TRAVAIL DE L’APICULTEUR

A l’aide d’une grille à reine, l’apiculteur isole la reine du reste de la colonie, ce qui incite les nourrices à élever des cellules royales, préalablement installées par l’apiculteur, et à y déposer de la gelée royale.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

CES ARTICLES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER

La routine couperose et rosacée
LES ROUTINES PEAU

La routine couperose et rosacée

Découvrez nos conseils pratiques et astuces pour enfin venir à bout des rougeurs et apaiser la peau, grâce à cette routine naturelle, issue de l'apithérapie.

En savoir plus
Pourquoi notre SOIN DES YEUX est numéro 1 des ventes?

Pourquoi notre SOIN DES YEUX est numéro 1 des ventes?

Une formule révolutionnaire qui a su conquérir votre préférence !

En savoir plus