La routine : couperose et rosacée

Selon de récentes recherches, en plus d’une prédisposition génétique, la rosacée est le résultat d’une réponse immunitaire exagérée. Les scientifiques pensent qu’il existe à la base une anomalie de la vascularisation faciale, se traduisant par les bouffées vasomotrices et l’érythème permanent. Il en résulte un dérèglement des peptides antimicrobiens du système immunitaire de la peau, qui pourrait favoriser la colonisation accrue des Demodex folliculorum, acarien qu’on trouve habituellement dans les follicules du visage. C’est actuellement ce petit parasite qu’on suspecte être le responsable du phénomène inflammatoire, qui se déclenche ou s’aggrave en fonction de différents facteurs. 

Le phénomène inflammatoire peut être limité en identifiant le ou les facteurs déclenchants ou aggravants (facteurs variables d’une personne à l’autre), et en accompagnant vos traitements dermatologiques avec APICIA.

Facteurs émotionnels

Améliorer sa gestion du stress grâce à la sophrologie ou n’importe quelle technique permettant de mieux gérer ses émotions.

Facteurs climatiques

Limiter les expositions au froid, vent (surtout le vent froid), soleil (utiliser systématiquement une protection solaire SPF50+, toute l’année).

Facteurs alimentaires

Éviter les aliments épicés et les boissons chaudes.

Avoir une alimentation/supplémentation saine, anti-inflammatoire et antioxydante. Limiter au maximum viandes rouges, laitages, aliments transformés, alcool, gluten. Privilégier les légumes verts, les fruits rouges, l’huile d’olive, les noix et les poissons gras, et bien sûr, les produits issus de l’apithérapie. A savoir : prendre 1 grosse cuillère à soupe de pollen frais tous les matins (commencer par une cure de FLORICA puis continuer avec DERMICIA), idéalement avec des fruits (renforce la flore intestinale – directement liée à la flore cutanée, alcalinisant, super-antioxydant...) et faire des cures régulières de PROPOLIS (super anti-inflammatoire et super-antioxydant) : 2 gélules par jour ou 1 ampoule (galénique au choix) pendant 20 jours. Puis faire une pause de 10 jours, puis reprendre. En cas de crise, tripler les doses. Prendre également des infusions drainantes et dépuratives, comme la bardane et la pensée sauvage.

Facteurs immunitaires

Moduler la réponse immunitaire grâce à la prise de PROPOLIS (qui est un immunomodulateur de référence donc vraiment intéressant pour corriger à la base la problématique de la rosacée-couperose). Même posologie que celle indiquée précédemment.

Facteurs dermatologiques

Contrôler le Demodex folliculorum avec des crèmes spécifiques (voir son dermatologue) et avoir une routine de soin ultra douce et ciblée (supprimer tous les cosmétiques irritants qui aggravent les symptômes, privilégier les cosmétiques 100% naturels et bio, sans alcool, contenant des actifs calmants, anti-inflammatoires et régulateurs de sébum)

Voici la routine que nous vous recommandons :

1. Nettoyage très doux et consciencieux

Le soir, double démaquillage systématique : Huile démaquillante équilibrante– elle arrive bientôt chez Apicia), puis Gelée nettoyante purifiante Apicia.

Le matin, un nettoyage unique suffit, avec la Gelée nettoyante purifiante. Essuyez votre visage en tamponnant avec une serviette douce en coton (attention, un mauvais geste, trop agressif, peut mettre à mal votre peau).

En cas de crise, si votre peau ne supporte pas l’eau, utilisez notre Eau micellaire douceur, qui est une eau nettoyante et démaquillante (visage et yeux) 100% naturelle et bio sans rinçage ultra douce, particulièrement adaptée aux peaux réactives et intolérantes grâce au miel, à la fleur d’immortelle et aux feuilles d'hamamélis. Aux propriétés tonifiantes, apaisantes et purifiantes, l’extrait d’hamalémis adoucit les peaux les plus sensibles, resserre les pores, régule le sébum et lutte contre l’apparition des imperfections et des rougeurs. Riche en composés aromatiques, l’immortelle permet quant à elle de stimuler la production de molécules relaxantes (les Bêta-endorphines) et de diminuer les médiateurs de l’inflammation pour apaiser les peaux les plus sensibles. Dans le temps, cet actif protège le système de défense, renforce la barrière cutanée et la cohérence du derme.

2. Hydrolat de rose ou d’hamamélis bio (vertus apaisantes).

3. Sérum séborégulateur Apicia (pour aider à contrôler l’acarien – en plus des crèmes spécifiques recommandées par votre dermatologue, et pour améliorer les propriétés biodynamiques de la peau, sans la graisser). Notre sérum séborégulateur contient notamment un complexe de zinc & d’oligoalginates produit par l’algue Laminaria, reconnu pour ses actions sur les peaux à imperfections : il régule le sébum, inhibe le développement bactérien, booste le mécanisme de cicatrisation et inhibe les médiateurs de l’inflammation

4. Soin peaux sèches et sensibles Apicia, qui est une crème fine, spécifique pour les peaux fragilisées et sensibilisées (Attention à bien éviter les crèmes et les huiles trop riches et toutes les crèmes potentiellement comédogènes). Notre soin peaux sèches et sensibles 100% naturel et BIO combine l’apithérapie (avec le miel et le pollen) à l’une des dernières révolutions en dermatologie : la glycobiologie. Il est désormais clairement établi que les glycanes sont des composants-clés de la peau et jouent un rôle décisif dans son équilibre. Le Polysaccharide linéaire riche en L-Fucose contenu dans le soin peaux sèches et sensibles  :

- Restaure bien-être et confort, apaise immédiatement les peaux réactives et sensibles, réduit la sensibilité cutanée : dès 5 minutes après application, cet actif présente un effet neuro-apaisant sur la peau sensible et fragile en diminuant les sensations de picotements.
- Hydrate dès 1h et jusqu’à 8h : Son effet est complémentaire à celui d’une référence en matière d’hydratation : l’acide hyaluronique.
- Restaure la qualité de la barrière cutanée et apporte douceur et confort.

Le soin peaux sèches et sensibles contient également un extrait gemmothérapique, nouvel actif ultra-spécifique dans la lutte contre les symptômes cliniques de l’hypersensibilité cutanée en diminuant significativement les cytokines IL-8 et TNF-α, principaux médiateurs physiologiques de l’inflammation.

Vous pouvez y ajouter une goutte d’huile essentielle de tea tree, qui est un excellente anti- inflammatoire, anti-infectieux et anti-parasitaire (ici aussi, pour limiter la colonisation de Demodex folliculorum).

5. Le matin, terminez systématiquement par un SPF50+. Optez pour un spf minéral (le mieux toléré par les peaux sensibles, et le moins impactant pour l’environnement).

6. Si vous vous maquillez, privilégiez absolument le maquillage naturel, non comédogène.

6. Vous pouvez faire régulièrement des gommages si votre peau le supporte (à tester donc), mais privilégiez l’exfoliation chimique avec notre Masque detox purifiant et lissant BIO. Surtout pas d’exfoliation mécanique avec des gros grains. Faire suivre systématiquement par notre Masque ultra réconfortant visage BIO.

Attention, pour qu’une rosacée soit bien traitée, il faut absolument avoir un suivi conjoint avec un dermatologue qui vous prescrira en plus des traitements basés sur le laser qui fonctionnent très bien et des traitements locaux.



1 commentaire

Merci pour tous vos conseils , je fais déjà pas mal de choses mais je vais approfondir.
Merci beaucoup claire Lafon

caudron 25 novembre 2022

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés